HARMONY FOR VANISHING POINTS

HARMONY FOR VANISHING POINTS

Video / Sound / Performance
de Pierre Mourles et Tanaz Modabber
Informatique musicale: Olivier Baudry
Support: PhoneKlang  Durée: 30 mn

Ce projet a été présenté  à deux reprises dans le cadre du Tokyo Experimental Festival lors des éditions 2013 et 2014. Il a obtenu le Prix Spécial du jury lors de l’édition 2013.
« Harmony for Vanishing points » est un projet collaboratif avec Tanaz Modabber autour de la notion de disparition et transformation des informations. C’est une performance sur la dématérialisation de l’espace et sa transcription en son. La dématérialisation dans ce projet commence par l’interprétation d’une partition vidéo créée à partir de l’observation de structures architecturales composées de lignes solides et d’espaces vides. Cette vidéo consiste en un plan séquence de 30 minutes qui permet de découvrir le déroulement très lent de la partition. Le son devient alors le résultat de cette partition vidéo. A travers un système de haut-parleurs en octophonie, le son et la vidéo sont concomitants dans une performance live joué par les deux interprètes à l’accordéon et à la cithare. En tant que Français et Iraniens de souche, Pierre Mourles et Tanaz Modabber définissent également leurs origines à travers le concept de dématérialisation. Utilisés tel des références iconiques dans cette performance, leurs instruments apparaissent à la fois à travers leurs potentialités acoustiques et également à travers leur amplification et modification par l’intermédiaire d’outils numériques.